Cité d'Ougarit avec à droite, l'entrée principale du palais royal
(© Mission de Ras Shamra)

Vendredi 11 janvier 2019

« Quatre-vingt-dix ans de recherches archéologiques au Levant nord : l’apport des archives de la mission d’Ougarit »

Conférence donnée par Valérie Matoïan

Société asiatique, Institut de France, 17h15

 

La découverte fortuite d’une tombe construite de l’âge du Bronze récent sur le site côtier de Minet el-Beida en Syrie a conduit à la création, en 1929, d’une mission archéologique dont les travaux ont révélé deux sites clés pour la connaissance de l’archéologie et de l’histoire du Levant nord à l’âge du Bronze : Ras Shamra, l’ancienne Ugarit, et Minet el-Beida, l’ancienne Mahadu. L’exploitation en cours des archives de cette mission qui œuvre depuis maintenant neuf décennies, en particulier la documentation inédite du fonds Schaeffer du Collège de France, apporte nombre de données nouvelles sur l’histoire, la société et la culture de la civilisation ougaritique.
Les recherches en cours visent à l’editio princeps des objets inédits et permettent de contextualiser les découvertes anciennes, parmi lesquelles des œuvres majeures conservées dans les collections du musée du Louvre. Elles s’inscrivent dans le cadre de programmes structurants tels celui sur la géographie sociale et urbaine de la cité d’Ugarit, sur le fait religieux, sur les ægyptiaca… et de plusieurs opérations de valorisation qui prendront place en 2019.
Une « mémoire » de la recherche archéologique au Proche-Orient est aussi révélée par ces archives, notamment au travers de la correspondance que Claude Schaeffer entretint avec ses proches collaborateurs et de grands orientalistes du XXe siècle.

Curabitur accumsan diam eget libero Donec Donec